Accueil > Actu / news > Cancers : 1 200 nouveaux cas par an à Constantine.
Association Waha de Constantine : une "oasis d'espoir" pour les cancéreux

Cancers : 1 200 nouveaux cas par an à Constantine.

Selon le registre des cancers de Constantine, 3723 citoyens de cette  wilaya ont développé un cancer durant la période comprise entre les années  2014 et 2016, soit une moyenne de 1 200 nouveaux cas par an, dont 2208  femmes et 1515 hommes.

Parmi ces cancéreux recensés, l’association Waha en a accueilli 1832 en  2017 dont 1618 femmes, alors qu’ils sont 1567 à y être reçus régulièrement  depuis 2012 avec des fréquences de visites différentes, affirme Ahmed Zemouli, vice-président de cette association.

La prise en charge de ces patients et les difficultés rencontrées au cours  du traitement a ainsi permis à Waha d’élaborer un « plaidoyer » réunissant  différentes informations réalisées par des spécialistes sur l’état des  lieux du cancer dans la wilaya, pouvant contribuer à aider dans la lutte  contre le cancer à l’échelle nationale.

Des malades hors wilayas

Considérée comme une véritable bouée de sauvetage par de nombreux malades,  L’association Waha a accompagné et suivi, en 2017, des malades originaires  de plusieurs wilayas de l’Est du pays, à savoir Constantine (1635), Mila  (97), Skikda (26), Jijel (22), Guelma (21), Oum El Bouaghi (15), et 21  malades issus de 7 autres wilayas.

Selon M. Zemouli, les malades accueillis bénéficient d’un accompagnement  médical au niveau des établissements de santé comme l’établissement public  hospitalier (EPH) d’Ali Mendjeli et le CHU Dr Benbadis de Constantine pour  des consultations, interventions chirurgicales, chimiothérapie, dépistage  ou ablation du sein notamment.

Conventions de solidarité citoyenne

Il a souligné, par ailleurs, que l’association Waha a réussi à contracter  des « conventions de solidarité citoyenne » avec 14 centres d’imagerie, 66  cabinets privés et 20 laboratoires d’analyses au profit des malades, se  traduisant par des prestations offertes pour un montant global de plus de  3,6 millions de DA en 2017.

La cellule d’écoute mise en place au siège de l’association, chaque  dimanche après-midi, a, quant à elle, comptabilisé 240 heures, alors que le  temps concédé aux activités physiques dans la forêt d’El Baâraouia a  atteint 144 heures.

Toute cette ébauche d’énergie pour accueillir, accompagner et suivre les  malades dans leur lutte inexorable contre le cancer a nécessité aux  bénévoles 11 443 heures de leur temps, dont 4988 pour l’accueil, 208 pour L’accompagnement administratif et 224 consacrés par le groupe dit Younès à  rendre visite aux enfants cancéreux.

Synthèse/ Agences

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *