samedi 24 février 2024
Accueil > A LA UNE > Voici les ambitions d’AstraZeneca en Algérie !

Voici les ambitions d’AstraZeneca en Algérie !

« L’environnement de production de médicament est très favorable en Algérie »

M.  Rami Scandar   président d’AstraZeneca Proche Orient et Maghreb  a  dévoilé à Santenews  le programme d’investissements  du groupe pharmaceutique suédo-britannique,  en Algérie. Il ne manquera pas d’ailleurs de  qualifier le marché algérien  de médicament de « marché en plein essor ».

Que représente-t-il le marché algérien du médicament pour les Laboratoires  AstraZeneca ?

RAMI SCANDER : Le marché algérien présente des particularités qu’on ne retrouve pas ailleurs, ce qui fait de lui un  des plus importants marché dans la région  Moyen orient et en Afrique. Il faut reconnaitre que le marché algérien est en plein essor. Pour les laboratoires AstraZeneca, le marché algérien est considérable. Ce qui explique tout l’intérêt qu’AstraZeneca à ce marché algérien qui est en train de développer le segment de la production locale du médicament.  Pour cela, nous, au niveau du groupe, nous travaillons quatre axes. Le premier axe concerne la production locale des médicaments en Algérie. Nous avons constaté d’ailleurs que le gouvernement algérien accorde un intérêt particulier au développement de l’industrie pharmaceutique.

Concrètement quels sont les produits médicamenteux que compte lancer AstraZeneca en Algérie ?

RAMI SCANDAR : Effectivement, nous avons annoncé le lancement d’un nouveau produit médicamenteux en Algérie et ce à partir du mois de décembre. Ce nouveau médicament traite le cholestérol. Il sera fabriqué en Algérie. La matière première sera cependant importée.  Le début de production est prévu pour le mois de  décembre 2021.

Le programme d’investissement futur d’Astra Zeneca en Algérie ?

RAMI SCANDAR: Dans le futur, il va y avoir évidemment le lancement d’autres produits.  L’Algérie offre un environnement de développement de production locale de médicaments très favorable. Cependant, je ne peux parler pour le moment de ce programme d’investissement en termes de valeur. A partir de l’an 2023, AstraZeneca va introduire d’autres produits médicamenteux. Notre programme d’investissements en Algérie s’étale sur au moins 5 années.

Quelles sont les spécialités maladies sur lesquelles travaillent les Laboratoires AstraZeneca ?  

RAMI SCANDAR :  Les laboratoires AstraZeneca interviennent dans trois grands secteurs de maladie. Nous travaillons donc sur tout ce qui est inhérent aux maladies cardiovasculaires. Les maladies respiratoires et en particulier  l’asthme, occupent une place de choix dans nos agendas. Le troisième secteur de recherche concerne les maladies d’oncologie.

AstraZeneca est lié aussi au domaine de la fabrication de vaccin anticovid, qu’en est-il réellement de ce nouvel antidote récemment découvert par votre  Laboratoire ?

RAMI SCANDAR : Bien qu’il paraisse pour le commun des gens comme un vaccin, mais en réalité,  le  nouvel antidote récemment découvert et qui a réussi aux trais essais cliniques,  n’est pas réellement considéré comme un sérum. Il s’agit plutôt d’un anticorps qui viendra protéger certaines catégories de personnes malades du covid-19. Cet anticorps participe par définition à la défense immunitaire de certaines catégories de malades qui ne sont pas éligibles au vaccin anticovid utilisé dans le monde. Par conséquent, cet anticorps ne constitue nullement une alternative au vaccin anticovid, mais il est destiné à  certaines populations spécifiques.

Quelles sont ces populations spécifiques éligibles à cet anticorps d’AstraZeneca?

RAMI SCANDAR : Ce sont En premier lieu les immunodéfiscients. Aussi, les  personnes qui sont soumis à un traitement anticancéreux. Il y a aussi les malades qui ont subi une transplantation d’organes ou encore les insuffisants rénaux qui font la dialyse. Ce sont là les cas éligibles à ce nouvel antidote. Le vaccin anticovid actuel n’assure pas suffisamment de protection à ces catégories de malades. Cet anticorps leur assure par contre une protection à hauteur de 80%. L’autre spécificité de ce produit est qu’il garantit une longue protection contre la covid-12, qui est  de 12 mois.

Cet anticorps sera-t-il distribué en Algérie ?

RAMI SCANDAR : Cet anticorps est à présent disponible dans les laboratoires d’AstraZeneca, s’il y a des gouvernements ou des autorités sanitaires d’un pays qui sont intéressé à notre produit, n’ont qu’à formuler une commande, nous leur livrons immédiatement et sans tarder.

Les autorités sanitaires algériennes ont-ils passé une commande chez vous ?

 RAMI SCANDAR : Non pas encore. Les autorités sanitaires algériennes n’ont pas encore  manifesté un intérêt particulier à ce nouvel anticorps

Quel est le nombre de doses de vaccin anticovid produites et distribuées  par Astra Zeneca dans le monde?

RAMI SCANDAR : Jusqu’à maintenant,  on a produit plus de 2 milliards de doses et qui ont été totalement distribuées à travers 170 pays. Notre vaccin reste le sérum le plus utilisé dans le monde. Le vaccin AstraZeneca est évidemment livré à l’Algérie mais à travers le mécanisme onusien Covax qui assure une distribution équitable à travers les pays du monde.

Santenews-dz.com