samedi 2 mars 2024
Accueil > A LA UNE > cancer/ CAC de Sidi Bel-Abbès bientôt opérationnel
(CAC) réalisé selon les normes internationales

cancer/ CAC de Sidi Bel-Abbès bientôt opérationnel

 

Lors de sa visite d’inspection à Sidi Bel-Abbès ,  le ministre de la Santé, de la  Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui a déclaré,  que le centre anti-cancer de cette wilaya  sera prêt en septembre prochain pour prendre en charge les malades.

Le  CAC de Sidi Bel-Abbès, a été réalisé selon les normes  internationales et équipé en matériel médical  «  cette infrastructure sanitaire à caractère  régional d’une capacité d »accueil de 12 lits, est un important acquis pour  Sidi Bel-Abbès et les régions limitrophes, elle sera encadrée  par un staff médical qualifié ayant suivi une formation spécialisée en radiothérapie » dira le ministre .

Mokhtar Hasbellaoui  a donné des instructions pour des rencontres de  consultation pluridisciplinaire au sujet de diagnostic en concert avec des  spécialistes permettant de donner une évaluation précise et un traitement  opportun.

Il a, en outre, appelé à organiser des sessions de formation de  différentes équipes médicales qui superviseront les équipements  sophistiqués en vue de les adapter à l’évolution du traitement et de la  lutte contre le cancer et préserver et exploiter le matériel de manière  rationnelle.

La réévaluation du coût de  réalisation du CAC

Pour mettre fin a toute polémique .Le ministre a tenu à  rassurer que ce projet qui a nécessité une enveloppe de 8 milliards DA représente  une priorité maximale pour le gouvernement, ajoutant tous ses besoins  financiers seront pris en charge dans un proche délai.

Le ministre a achevé sa visite à Sidi Bel-Abbès en mettant en service l’hôpital de Tabia (60 lits).
Réalisé pour un coût de 1,66 milliard DA, cet établissement dispose de plusieurs spécialités à l’instar de la chirurgie générale, médecine interne, radiologie, urgences, gynécologie obstétrique, en plus d’un laboratoire pour mieux prendre en charge les malades de la région de Tabia en lui épargnant les déplacements pénibles vers le chef-lieu de
wilaya.

SN