jeudi 22 février 2024
Accueil > A LA UNE > Interdiction de la vente de mixtures d’herbes et compléments alimentaires
Les herboristes sont appelés à respecter le cadre de leur activité

Interdiction de la vente de mixtures d’herbes et compléments alimentaires

L’affaire, R.H.B qui a fini par son interdiction , avait révélé de nombreux dysfonctionnements. Aboutissant à   un scandale politico-sanitaire. Afin d’éviter un  tout nouveau scandale à l’avenir, l’administration a endurci sa réglementation.

De ce fait une  instruction ministérielle publiée en mai 2017 prévoyait l’interdiction et l’arrêt immédiat, par les commerçants exerçant l’activité de préparation, de conditionnement ou de vente d’herbes (herboristes et artisans), de toute promotion des vertus thérapeutiques de leurs produits dans n’importe quel média, outre le gel de l’importation de mixtures d’herbes.

En vertu de cette instruction, les inspections aux frontières relevant des services externes du ministère du commerce doivent interdire, à partir du 1 juin 2017, l’introduction de mixtures d’herbes dans le territoire national », a affirmé le responsable.

Tous les herboristes étaient tenus de modifier leur immatriculation au registre de commerce et de se conformer à un nouveau code spécifique à cette activité.

herboristes sont dans l’obligation de  signer un engagement au niveau de la direction du commerce de la wilaya d’Alger et de suivre une formation dans le domaine.

Les herboristes sont appelés à respecter le cadre de leur activité commerciale, sans plus.

S.N

Un commentaire

  1. Cette réglementation doit être appliqué sur tout le territoire national avec une obligation de déclaration de l activité. Malheureusement ni le Ministère du commerce ni celui de la santé ne dispose d un tel inventaire. Il serait souhaitable d établir un cahier des charges afin de réglementé l activité