dimanche 19 mai 2024
Accueil > A LA UNE > Les chantiers qui attendent Mohammed Miraoui

Les chantiers qui attendent Mohammed Miraoui

« La notion de couverture sanitaire globale implique une ressource humaine satisfaisante en termes de nombre et de qualité afin de garantir un service de santé en harmonie avec les besoins avec les réels besoins sanitaires des citoyens », a affirmé M. Miraoui à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la santé, ajoutant que « c’est là, la mission à laquelle s’attèle le secteur à travers la consolidation de la formation initiale et continue ».

Valorisation de la ressource humaine 

A ce propos, le ministre a estimé que « la démarche de la couverture sanitaire globale ne saurait être concrétisée sans l’adoption d’autres procédures et mesures, notamment la valorisation de la ressource humaine et son appui par des moyens  matériels adéquats, le renforcement de l’industrie pharmaceutique, la promotion de l’action intersectorielle avec les différentes parties concernées par le domaine de la santé, la prise en charge effective des revendications des professionnels de santé et des préoccupations des partenaires sociaux, l’adaptation de la carte sanitaire aux besoins réels des citoyens et la numérisation du secteur pour davantage d’efficacité ».

Programmes préventifs et thérapeutiques

Soulignant, dans ce sens, « l’adoption de plusieurs programmes préventifs et thérapeutiques, notamment en matière de protection de la santé maternelle et infantile, le programme nationale de vaccination et celui sur la lutte contre les maladies infectieuses », M. Miraoui a rappelé que l’Etat « a mobilisé tous les moyens matériels pour la couverture de l’ensemble des régions du pays par des structures de santé et a pu réduire, considérablement, les disparités entre les différentes régions ».

L’Algérie compte 16 centres hospitaliers universitaires (CHU), 83 établissements hospitaliers spécialisés (EHS), 217 établissements hospitaliers publics (EHP) et 273 établissements de santé de proximité (ESP), dotés de plus de 6.500 salles de soins, en plus de 1.600 polycliniques, a-t-il ajouté dans ce contexte.

création de 24 nouveaux établissements hospitaliers

Evoquant le Conseil du Gouvernement, réuni le 3 avril 2019, qui a approuvé la création de 24 nouveaux établissements hospitaliers, « ce qui dénote de la volonté et de l’engagement de l’Etat à rattraper le retard accusé en la matière », le ministre a rappelé le programme en cours de réalisation, qui permettra la réception d’une vingtaine d’établissements hospitaliers durant le premier semestre de 2019 « offrant plus de 81.000 lits dans le secteur public et 10.000 lits dans le privé ».

Lutte contre le cancer

Par ailleurs, le ministre a salué les réalisations accomplies en matière de lutte contre le cancer qui, selon lui, constitue « une préoccupation majeure dans le processus visant la garantie d’une couverture sanitaire globale, affirmant que notre pays a procédé, récemment, à la création et à l’ouverture de plus de 100 unités spécialisés dans le traitement du cancer, à travers l’ensemble du pays, outre la mise en place d’autres services de radiothérapie avec l’installation de 32 accélérateurs, dans le secteur public et de dix autres dans le secteur privé.

M. Miraoui a fait état, à ce propos, de la réception de 9 accélérateurs au cours de l’année en cours et de 15 autres à l’horizon de 2020 à Laghouat, Oran, Chlef, Ouargla, Tamanrasset et Djelfa ». APS