samedi 20 juillet 2024
Accueil > Actu / news > LES NEWS SANTÉ

LES NEWS SANTÉ

Situation sanitaire : enquête nationale

Le directeur de la population au ministère de la  Santé de la Population et de la Réforme hospitalière, a annoncé  le lancement, en septembre prochain, de la 6e enquête nationale à  indicateurs multiples (MICS 6) sur la situation sanitaire de la population  en Algérie.

l’enquête sera  élaborée par le ministère de la Santé en collaboration avec des organes  onusiens à l’instar de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le bureau  de l’UNICEF en Algérie, ainsi que l’Office national des statistiques (ONS),

 

Constantine :  collecte de sang 

Pas moins de 8.500 poches de sang et  1.500 poches de plaquettes sanguines ont été collectées, au cours du  premier semestre de lÆannée 2018 à travers la wilaya de Constantine

Le centre de  transfusion sanguine (CTS) du centre hospitalo-universitaire Dr Benbadis (CHUC) ambitionne de collecter entre 1.500 et 1.700 poches de sang par mois  et ce à travers les sorties sur terrain effectuées à travers les 12

Rougeole :  Tiaret, de Relizane et Batna, toujours sous surveillance

Le Directeur général de la prévention et de la  promotion de la santé au ministère de la Santé, de la Population et de la  Réforme hospitalière, Dr. Djamel Fourar, a affirmé, que  l’apparition de cas de rougeole faisait partie de la situation  épidémiologique enregistrée dans plusieurs wilayas en 2018.

Le même responsable a indiqué, dans ce cadre, qu’après avoir maîtrisé la  situation et éradiqué la rougeole dans quelques wilayas ayant connu la  prolifération du virus, à l’instar d’El Oued et de Ouargla,  » les wilayas  de Tiaret, de Relizane et de Batna, qui ont toutes enregistré récemment 800  cas, demeurent toujours sous surveillance médicale, d’autant plus qu’elles  ont été renforcées, par des missions médicales d’inspection dépêchées par  le ministère en vue de maîtriser la situation ».

 

 En Sept mois : 16.000 cas de Rougeole

16.000 cas ont été recensés à ce  jour, depuis l’apparition des premiers cas en février 2018, qui ont  entraîné le décès de 15 enfants âgés entre 1 an et 14 ans.

Les experts en santé ont estimé que parmi les causes à l’origine de la  réapparition de la rougeole en Algérie, après avoir été éradiquée au cours  des dernières années, figure le refus des parents de faire vacciner leurs  enfants contre ce virus.

 

L’anévrisme de l’aorte : campagne de dépistage

Une campagne de dépistage de l’anévrisme de  l’aorte a été organisée mercredi au niveau l’hôpital « Chahids Mahmoudi » de  Tizi-Ouzou.

Cette journée de dépistage, organisée au profit de 250 malades inscrits,  ambitionne à un double impact : « Dépister et sensibiliser ».

L’opération de dépistage consiste en la mesure, via une échographie du  diamètre de l’aorte abdominale, qui présente un risque de rupture dés qu’il  est dilaté.

La population la plus exposée à cette maladie sont les personnes de sexe  masculin, âgées de plus de 50 ans, fumeurs, diabétiques ou hypertendus.

 

Dangers de l’insolation  

Des médecins et des responsables au ministère de  la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière ont mis en garde,  à Alger, contre les dangers de l’exposition au soleil et la forte  chaleur pour les franges vulnérables de la société.

l’importance de la prévention contre  l’exposition aux rayons de soleil, notamment au niveau des plages et la  nécessité de prendre les mesures nécessaires pour la protection des  personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes  atteintes de maladies chroniques durant cette saison marquée par la chaleur  qui dépasse les 48  dans les zones de sud.

Les syndicats autonomes ne sont pas « marginalisés » en Algérie

Le secrétaire général de l’Union générale des  travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, a estimé mercredi que  les syndicats autonomes en Algérie ne sont pas « marginalisés », ni « exclus »

 » les syndicats autonomes sont présents dans des secteurs  névralgiques comme l’Education, la Santé et qu’ils dialoguent et négocient  avec leurs responsables. Où est la marginalisation ou l’exclusion ? », s’est  interrogé Sidi Saïd

 

SN