samedi 24 février 2024
Accueil > Actu / news > Malades du cancer à Djelfa : Des efforts face aux carences.
L’association » Chouàa El Amel » d’aide aux malades du cancer.

Malades du cancer à Djelfa : Des efforts face aux carences.

Des efforts constants sont consentis par  l’association  » Chouàa El Amel  » d’aide aux malades du cancer de Djelfa, en  vue de porter assistance à cette catégorie de malades, en dépit du manque  des moyens à sa disposition.

L’association, créée en 2006, s’est assigné notamment pour missions le  transport des malades et de leurs accompagnateurs depuis Djelfa vers les  centres anti-cancer de Blida et Alger, où ils bénéficient de séances de  chimio et de radiothérapie, outre l’organisation régulière de journées  d’information, d’études et de formation sur le sujet, a souligné sa  secrétaire générale, Kessel Zoubeida, dans un point de presse consacré à la  présentation du bilan de ses activités, pour ces cinq (5) dernières années. Elle a à cette occasion lancé lançant un appel à dons pour soutenir ces  malades.

1.000 voyages vers Alger…

A titre indicatif, l’association a assuré, entre 2013 et 2017, prés de  1.000 voyages de Djelfa vers Alger et Blida, et ce au profit de 7.739  malades du cancer, avec leurs 2.800 accompagnateurs, a révélé Mme Kessel.

1.445 cas de cancer

Pour l’année 2017, l’association a recensé 1.445 cas de cancer (dont 821  femmes et 624 hommes) avec 81 nouveaux cas enregistrés, pour la période  indiquée, selon des statistiques basées sur le nombre de malades du cancer  transportés vers les hôpitaux du nord du pays (notamment Blida).

Aussi, la responsable de cette association, constituée d’un groupe de  médecins bénévoles, dont des oncologues, psychologues, cadres et retraités.

1.372 personnes pris en charge

Quelque 1.372 personnes, dont 80 enfants, ont été pris en charge au niveau  de ce foyer entre 2016 et 2017, selon la responsable, qui signale, aussi,  l’hébergement au sein de la même structure, de 495 autres malades hors  wilaya de Djelfa.

Les besoins

« Outre le besoin de renouveler notre parc automobile, nous n’arrivons pas  à couvrir les importantes charges impliquées par la réalisation du foyer .El Amel , par l’association « , a-t-elle déploré, rappelant la « totale  dépendance » de l’association aux aides publiques et dons de particuliers  pour pouvoir continuer son activité.

Des aides et dons grâce auxquels, cette association, dont la réputation a  dépassé les frontières de la wilaya, a pu réaliser, en 2015, le « foyer El  Amel  » à Blida, dédié à l’hébergement des malades du cancer de la wilaya de  Djelfa et de leurs accompagnateurs.

l’association n’a pas manqué de lancer un appel tant aux bienfaiteurs qu’aux autorités  locales afin de lui venir en aide sur le plan financier.

synthèse SN