samedi 2 mars 2024
Accueil > Actu / news > Dépistage du sida chez les jeunes : Les associations plaident pour la révision de la politique
Problèmes rencontrés sur le terrain

Dépistage du sida chez les jeunes : Les associations plaident pour la révision de la politique

Les différentes associations d’aide aux malades atteints du sida ont plaidé lors de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le sida qui coïncide avec le premier décembre de chaque année  pour la révision de la politique de dépistage du sida en faveur des jeunes mis en place par la tutelle. En collaboration par le ministère de la santé et de la réforme hospitalière .

Le président de l’association aids Algérie,Mr. Athmene Bourouba évoque  les problème rencontrés sur le terrain pour effectuer le dépistage « dont la fermeture des centres de dépistage vers 16 h alors que les jeunes arrivent beaucoup plus tard  du faite de leur rythme de dormir le jour et veiller la nuit . » précise le président

Comment attirer ces jeunes Mr.Bourouba propose  le Déploiement des associations sur tout le territoire national et toucher une population cible après avoir mis une cartographie de cette population qui se trouve sur quatre zones la première au grand Alger ,la deuxième au grand Oranais ,la troisième à Annaba et la quatrième à Tamanrasset .

« On a travaillé dans le cadre d’une convention avec le ministère de la santé avec l’appui du fond mondiale du sida pour orienter la prise en charge des populations vulnérables . » déclare t il

Dans le même volet  la présidente d’une autre association Nawel lahwel cite le refus de soigner les malades par certains corps médicale notamment en chirurgie, gynécologie et chez le dentiste et ce les toutes les notes émanant du ministère de la santé donnant ordre de prise en charge ces malades sans discrimination . ces seront obligés de cacher leur maladie pour avoir accès aux soins par contre ils continuent de contaminer la société. On accompagne les femmes pour l’insertion socio-professionnelle et dans l’éducation de leurs enfants et valoir leurs droits.

 

Pour sa part Hacène Boufnissa président d’une autre association aborde le dépistage précoce en faveur des jeunes que l’association a entamé le 25 novembre et dure jusqu’au 6 décembre depuis lancement de cette opération on  déjà détecté 4 nouveaux cas sur 188 cas dépistés(deux hommes et deux femmes âgés moins de 35 ans).Notre mission durant les jours qui viennent c’est de cibler la population jeunes dans les zones enclavées. » a t’il indiqué

ZAHWA SEGNI