samedi 2 mars 2024
Accueil > A LA UNE > [Étude REACT]Les infections à coronavirus trois fois plus faibles chez les personnes doublement vaccinées 
Société Algérienne de Biotechnologie et de Recherche Médicale

[Étude REACT]Les infections à coronavirus trois fois plus faibles chez les personnes doublement vaccinées 

De nouvelles études ont révélé que les personnes doublement vaccinées étaient trois fois moins susceptibles d’être testées positives au coronavirus que les personnes non vaccinées.

Ces résultats de l’étude REACT-1 dirigée par le collège l’Impériale, un vaste programme anglais de surveillance des coronavirus, sont basés sur des tests sur écouvillon effectués chez près de 100 000 personnes en Angleterre entre le 24 juin et le 12 juillet 2021. Au cours de cette période, 0,63% des personnes ont été infectées, soit 1 sur 158 ce qui représente une multiplication par 4 par rapport aux résultats précédents de la même étude publiés antérieurement, où 1 personne sur 670 (0,15%) avait le virus au 7 juin de la même année.

Les analyses des tests PCR suggèrent que les personnes complètement vaccinées peuvent être moins susceptibles que les personnes non vaccinées de transmettre le virus à d’autres, en raison d’une charge virale plus faible en moyenne, et donc probablement d’une dissémination moindre du virus.

Ces résultats confirment les données des études précédentes montrant que les deux doses d’un vaccin offrent une bonne protection contre l’infection. Cependant, nous pouvons voir qu’il existe toujours un risque d’infection, car aucun vaccin n’est efficace à 100%. Nous savons également que certaines personnes doublement vaccinées peuvent encore être infectées par le virus, d’où la nécessité du maintien des mesures barrières de protection contre le virus !

Quelle souche infecte le plus les personnes vaccinées ?

Pour cette dernière série de l’étude REACT, 98 233 personnes ont été testées par PCR. 527 d’entre elles étaient positives, soit une prévalence globale de 0,63%. 254 d’entre elles ont été analysées avec succès en laboratoire pour déterminer leurs origines, dont 100% étaient la variante Delta. Lors du tour précédent, le chiffre était légèrement inférieur à 80% pour Delta et le reste était la souche Alpha.

 

Les personnes non vaccinées avaient une prévalence trois fois plus élevée que celles qui avaient reçu les deux doses du vaccin, à 1,21% contre 0,40%. Cependant, ces deux éléments représentent plus d’une multiplication par cinq par rapport au cycle précédent (0,24 % et 0,07% respectivement). Sur la base de ces données, les chercheurs estiment que les personnes entièrement vaccinées lors de cette série de tests présentaient un risque d’infection réduit d’environ 50% à 60%, y compris une infection à symptomatique par rapport aux personnes non vaccinées.

De plus, les personnes doublement vaccinées étaient moins susceptibles d’être testées positives après avoir été en contact avec une personne atteinte de COVID-19 que les personnes non vaccinées (3,84% contre 7,23%).

Les données de cette étude confirment ce que nous connaissions avant de la vaccination contre les maladies infectieuses respiratoires en général, et sur le Coronavirus en particulier.

Protégeons-nous, protégeons nos proches, vaccinons-nous !

 

Dr Salah Eddine SAHRAOUI

Président de la Société Algérienne de Biotechnologie et de Recherche Médicale

 

 

 

Source : Coronavirus infections three times lower in double vaccinated people – REACT- 04 August 2021