jeudi 23 mai 2024
Accueil > A LA UNE > Industrie  pharmaceutique : les prévisions d’Ali Aoun

Industrie  pharmaceutique : les prévisions d’Ali Aoun

Le ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique, Ali Aoun a assuré, lors de sa dernière sortie médiatique que l’année 2024 sera clôturée  avec une  production  pharmaceutique nationale d’une valeur de plus de 4 milliards de  dollars contre 3,56 milliards de dollars en 2023 et 3,14 milliards en 2022.

Cette  croissance  constante de la  production locale ,,grâce à l’effort de 300 unités  publiques et privées,  devrait baisser la  facture d’importation des médicaments au terme de cette année à un milliard de dollars, soit une  économie  de 293 millions de  dollars  par rapport à  2023. L’objectif, selon le ministre est d’atteindre une couverture du marché locale  de 80, 48% d’ici  la  fin de l’année. Actuellement, précise Ali Aoun  plus de 3400 molécules de médicaments sont produites localement  sur les 4500  enregistrées en Algérie. Depuis  plusieurs  années, le pays œuvre  à sortir de la dépendance  en  matière de médicaments et développer une industrie   pharmaceutique  forte  et exportatrice.

Le premier lot de vaccin antigrippal  produit sur  le sol algérien  qui  sortira des chaines de production au mois de juin  prochain s’inscrit dans  cet objectif. Ce qui devrait réduire  considérablement   le budget  consacré à la mise en œuvre du programme national de vaccination  évalué à 36 milliards de dinars  dans la loi de finances 2024.

Le vaccin antigrippal  n’est d’ailleurs  qu’une première étape, et des discussions avancées  sont en cours avec des fournisseurs  pour un transfert de technologie qui permettra à l’Algérie d’élargir  sa gamme de  production. Plus grand producteur  public  de médicaments, Saidal  annonce également  produire, à partir du mois prochain, la matière première nécessaire à la fabrication des antibiotiques  d’une  valeur  totale de 850 millions de dollars. Sachant que les  besoins du pays  sont chiffrés à 250 millions de dollars, le  groupe  national  mise sur l’exportation de la  majorité de cette  production.

RS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *