dimanche 19 mai 2024
Accueil > Actu / news > Keytruda, l’arme fatale de Merck
Lutte contre le cancer

Keytruda, l’arme fatale de Merck

Le deuxième laboratoire pharmaceutique américain, qui a donné la priorité à l’oncologie. Vient d’annoncer que Keytruda avait réussi à établir ses critères d’évaluation primaires dans une étude testant le médicament chez des patients non préalablement traités avec la forme squameuse de la maladie, ce qui représente environ 25% à 30% du marché global.

Associé à la chimio, le blockbuster a retardé la croissance du cancer et a aidé les patients à vivre plus longtemps, « Les zones dans lesquelles Keytruda a montré des données positives » dans le cancer du poumon représentent une opportunité de marché potentielle de 6,6 milliards de dollars rien qu’aux Etats-Unis, a déclaré l’analyste Vamil Davin.

Le laboratoire pharmaceutique américain Merck a de solides résultats pour le premier trimestre, grâce à une envolée des ventes du Keytruda. Le bénéfice rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, il ressort à 1,05 dollar contre 1 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Keytruda boost les ventes de  Merck

Dans le détail, les ventes la pharmacie chez Merck ont augmenté de 9% à 8,92 milliards principalement grâce au Keytruda, traitement par immunothérapie prescrit contre les cancers du type mélanome avancé et également ceux de la gorge et des poumons.

Les ventes du Keytruda, qui s’affichent à 1,46 milliard de dollars, en hausse de 150,7%, ont dépassé celles de l’antidiabétique Januvia (1,42 milliard, en hausse de 6,7%), qui était jusqu’à ce trimestre le médicament le plus vendu par Merck, connu hors des Etats-Unis et du Canada sous le sigle MSD.

Synthèse SN