samedi 24 février 2024
Accueil > Consommateur > Les États-Unis déplorent les barrières d’accès au marché algérien du médicament

Les États-Unis déplorent les barrières d’accès au marché algérien du médicament

Le représentant du Commerce des États-Unis a publié un rapport spécial, épinglant sévèrement l’Algérie sur la protection de la propriété intellectuelle (PI) et les interdictions d’importation de certains médicaments. L’Algérie est ainsi placée, en compagnie de 10 autres pays (Russie, Inde, Venezuela…), sur une liste prioritaire de surveillance.

Les États-Unis déplorent ainsi les barrières d’accès au marché, imposées par l’Algérie, qui affectent les compagnies américaines dépendant fortement de la protection intellectuelle. C’est le cas de l’industrie pharmaceutique et d’équipement médical, « en particulier en Algérie, en Inde et en Indonésie », indique le rapport.

« Une interdiction en Algérie d’un nombre significatif de produits pharmaceutiques importés et d’appareils médicaux en faveur des produits locaux est une question commerciale de la plus haute importance », précise la même source. Les États-Unis appellent ainsi l’Algérie à lever ses barrières d’accès à son marché, qui « affectent négativement l’accès à des médicaments véritables », toujours selon le rapport.

Par ailleurs, l’Algérie n’apporte toujours pas de garantie dans l’application des statuts antipiratage, notamment pour l’utilisation de logiciels sans licence. Les États-Unis relèvent tout de même une plus grande sensibilisation aux questions de la propriété intellectuelle et ont entamé des discussions avec ce pays. « Cela dit, l’Algérie n’a pas pris de mesures pour améliorer les respects de la PI ou pour répondre efficacement aux questions liées au déficit » dans ce domaine, conclut la même source.