samedi 20 juillet 2024
Accueil > Actu / news > Marché Tunisie: 60% des besoins du marché pharmaceutique couverts d’ici  2020
Focus sur le marché pharmaceutique Tunisien .

Marché Tunisie: 60% des besoins du marché pharmaceutique couverts d’ici  2020

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed  a indiqué,  que la Tunisie œuvre à couvrir 60% des besoins du marché  en médicaments en 2020 contre moins de 51% en 2016.

Chahed a souligné que son  gouvernement entend développer les ventes des unités de production  pharmaceutique, ce qui va permettre d’augmenter le chiffre d’affaires du  secteur à 1350 millions de dinars à l’horizon 2020.

9  mille postes d’emploi

Il a mis l’accent sur la nécessité de promouvoir ce secteur qui génère 9  mille postes d’emploi, soulignant l’importance des l’entreprise  de  Pharma  qui emploient  une main d’œuvre spécialisée et contribue à réduire  l’exportation des médicaments .

 

Neapolis  Pharma , modèle de réussite

S’exprimant lors de l’inauguration de l’unité de produits de  chimiothérapie Pharma à Nabeul, Néapolis  Avec des investissements d’une valeur de 50 millions de dinars, Neapolis  Pharma propose une gamme de produits qui comprend différentes formes  usuelles dans le traitement du cancer dont les formes sèches (comprimés  pelliculés et gélules) et les formes injectables stériles (flacons  contenant des solutions liquides et/ou produits lyophilisés).

Cette filiale du Groupe MédiS qui emploie, actuellement, près de 30  salariés va recruter pas moins de 150 personnes prochainement.

Premier laboratoire pharmaceutique tunisien en chiffre d’affaires, premier  exportateur du secteur (100 millions de dinars, 25 pays) et disposant du  plus grand laboratoire de contrôle de médicaments dans le pays, MédiS est  l’unique groupe tunisien multinational

14 mille cas de cancer par an

Le ministre de la Santé, Imed Hammemi a, à cette occasion, indiqué que  cette unité qui vient d’entrer en production apportera une contribution au  secteur des industries pharmaceutiques, alors que le nombre de cas de  cancer s’élève à 14 mille par an.

La TVA constitue un défi pour le secteur

La récente hausse des prix des médicaments fabriqués en Tunisie constitue une difficulté supplémentaire pour le secteur pharmaceutique du pays ; le développement d’un système d’informations numérique vise toutefois à combattre l’importation illégale de médicaments et à garantir davantage d’efficacité pour le secteur.

Le 4 janvier, l’organisme public Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT) a annoncé une augmentation des prix concernant 2353 différents types de médicaments suite à la décision prise par le gouvernement de faire passer la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) appliquée aux produits pharmaceutiques de 6% à 7% dans le cadre d’une série de réformes prévues au budget 2018  dans le but d’atteindre une plus grande stabilité fiscale.

Conséquence de la hausse des prix – qui concerne uniquement des produits fabriqués sur le territoire tunisien et non les produits importés de l’étranger -, les produits pharmaceutiques importés  coûtent désormais dans bien des cas moins cher que les produits fabriqués en Tunisie, ce qui entraîne un certain nombre de difficultés pour le secteur.

Synthèse SN 

2018/              خطةعمل وزارة الصحة لسنة  : lien à télécharger