dimanche 19 mai 2024
Accueil > A LA UNE > Médicaments contrefaits: La police saisie plus de 650000 comprimés
Faux antibiotiques, antidouleurs et........

Médicaments contrefaits: La police saisie plus de 650000 comprimés

La contrebande du médicament fait rage en Algérie. Le phénomène qui s’est installé progressivement tout au long de ces dernières années s’est malheureusement étendu à l’ensemble du territoire national au détriment des malades qui ignorent encore les risques pris en consommant des produits introduits frauduleusement.

Une importante quantité de médicaments a été saisie par les éléments de la Sûreté de wilaya de  Tamanrasset, au cours de la semaine, une mise en cause dans une affaire de trafic illicite de produits pharmaceutiques et saisi ; 650392 comprimés, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Agissant sur informations faisant état d’une personne s’adonnant au trafic  illicite de produits pharmaceutiques, les services de police de la 1ère  sûreté urbaine ont intensifié les investigations sur le terrain et  identifié et localisé la mise en cause, qui a été arrêtée en flagrant délit  de possession d’une quantité de produits pharmaceutiques.

La perquisition du domicile, sur mandat des juridictions compétentes, a  permis la saisie d’une quantité de 650392 comprimés.  Il s’agit, selon la même source, de faux antibiotiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, des médicaments contrefaits utilisés contre la pression artérielle et le diabète, ainsi que des compléments alimentaires illicites.

Après finalisation de la procédure, la mise en cause a été présentée  devant le procureur de la République.

7 sur 10 sont contrefaits  en Afrique

Un médicament sur 10 dans le monde est une contrefaçon, selon l’OMS. Mais ce chiffre peut atteindre 7 sur 10 dans certains pays, notamment en Afrique.

Au moins 100.000 personnes meurent chaque année en Afrique à cause de faux médicaments, selon l’OMS.

D’après l’American Journal of Tropical Medecine and Hygiene, 122.000 enfants de moins de cinq ans sont décédés en 2013 en Afrique subsaharienne après avoir pris des antipaludéens contrefaits.

SN