mardi 18 juin 2024
Accueil > A LA UNE > Merinal / Dr Nabil Mellah DG de Laboratoire
Merinal, laboratoire 100% algérien

Merinal / Dr Nabil Mellah DG de Laboratoire

                   «Merinal mise sur le talent algérien»

Le laboratoire pharmaceutique «Merinal» a signé, un partenariat avec la jeune escrimeuse Meriem Mebarki, lui permettant de se préparer dans les meilleures conditions aux jeux olympiques et paralympiques d’été de 2020 à Tokyo.

«Merinal», laboratoire 100% algérien géré par Nabil Mellah, un P-dg aimant cultiver le talent algérien au sein de son entreprise. «Le choix de Meriem a été fait à partir d’un ensemble de symboles que cette athlète véhicule. Elle est très jeune 13 ans, algérienne, et pleine de talent. Donc, il est de notre devoir de lui venir en aide dans son aventure vers la réussite. Notre partenariat va lui permettre de bien préparer les prochains Jeux olympiques», assure M. Mellah.

 Hassiba Boulmerka : «Les opérateurs privés doivent s’impliquer dans le sport»

Présente à cette cérémonie aux côtés de Hammad Abderahmane et Benida-Merrah, l’ancienne championne olympique, Hassiba Boulmerka, a fortement apprécié le sponsoring de Merinal, au profit d’une jeune algérienne. «Il est pratiquement rare de voir un opérateur économique investir dans un sport en dehors du football. Merinal est à féliciter pour cette aide offerte aux escrimeurs et au sport algérien en général. Il devrait y avoir une grande implication des entreprises privées dans le développement des sports, comme elles le font envers le football», a dit la championne olympique. Du haut de ses 13 ans et en dépit de sa petite taille, Meriem Mebarki a été la seule algérienne à arracher une qualification au tableau des 64 de la coupe du monde de fleuret féminin, qui s’est déroulée du 13 au 15 janvier à Alger.

Un partenariat qui ravi le président de la fédération algérienne d’escrime, M. Bernaoui. «Nous avons mené une politique de rajeunissement qui nous a permis de découvrir de jeunes talents, actuellement la FAE, recèle en son sein plusieurs athlètes de haut niveau mais le volet finances nous fait défaut.

A cet effet, je tiens à remercier le laboratoire «Merinal» pour le soutien très précieux en direction de la jeunesse algérienne», a confié le président de la FAE. Agé à peine de 13 ans, Meriem Mebarki s’est déjà distinguée dans plusieurs compétitions nationales et internationales.

En 2016, cette jeune athlète a décroché la première place dans la catégorie des cadettes au tournoi de Tunis. Puis elle a terminé au 4e rang chez les minimes à un tournoi en Espagne.

SN