samedi 2 mars 2024
Accueil > Actu / news > Raafat Henein: « nous contribuons à la lutte contre l’HTA à travers une approche holistique »
Le directeur général de Sanofi Algérie.

Raafat Henein: « nous contribuons à la lutte contre l’HTA à travers une approche holistique »

A l’occasion asion de la journée mondiale de l’hypertension artérielle, Sanofi Algérie tient à rappeler son engagement dans la prévention, le dépistage et la prise en charge de cette pathologie, une maladie silencieuse à forte prévalence en Algérie et dans le monde.
Pour cette occasion, Raafat Henein, Directeur Général de Sanofi Algérie a déclaré :
« L’hypertension artérielle dont la prévalence est très élevée dans le monde constitue l’un des problèmes majeurs de santé publique en Algérie et dans le monde. Avec des partenariats forts et plusieurs initiatives visant à sensibiliser et à faciliter l’accès aux soins et à l’information sur les maladies cardiovasculaires et sur leurs risques, nous contribuons à la lutte contre ces maladies à travers une approche holistique axée sur les partenariats avec tous les acteurs de santé en Algérie »

L’étude ‘’INITIATION’’ , première étude descriptive longitudinale sur la gestion de l’hypertension artérielle en Algérie

En plus de son engagement à travers la sensibilisation, le dépistage et les traitements, Sanofi Algérie est également engagée dans la recherche clinique à travers sa contribution à la réalisation d’études épidémiologiques dont l’étude ‘’INITIATION’’ , première étude descriptive longitudinale sur la gestion de l’hypertension artérielle en Algérie, publiée le 01 juin 2020 dans le numéro 7 de la revue de la société Algérienne de cardiologie. L’étude s’articule autour de la prise en charge en pratique médicale courante de l’hypertension artérielle, chez les patients algériens avec pour objectif d’évaluer le contrôle de la tension artérielle après 6 mois et 12 mois de suivi chez un sujet hypertendu en première dispensation d’un traitement antihypertenseur.
L’hypertension artérielle est la plus fréquente des affections cardio-vasculaires : sa prévalence en Algérie est variable en fonction des études réalisées sur la population adulte. Dans l’étude Step-OMS de 2017, la prévalence dans la population adulte algérienne était de 23,6%, et atteint 62% dans la tranche d’âge se situant entre 60 et 69 ans. La prévalence la plus élevée de l’hypertension artérielle est notée en Afrique.