jeudi 23 mai 2024
Accueil > A LA UNE >  Maladie Covid 19 et continuité des soins chez les hypertendus!

 Maladie Covid 19 et continuité des soins chez les hypertendus!

 Conférence virtuelle organisé par Sanofi Algérie à l’occasion de la journée mondiale de l’hypertension artérielle du 17 octobre 2020,Une session d’information dédiée aux journalistes spécialisés dans la santé,

L’Hypertension artérielle ne favorise pas la survenue d’une infection à coronavirus COVID-19. Il est important cependant que les patients souffrant d’hypertension artérielle se rendent compte qu’ils courent un risque accru de mourir de la maladie Covid-19.

Il arrive que certains des patients convoqués ne se rendent pas aux consultations de peur d’être contaminés. Ce défaut de prise en charge risque d’avoir des conséquences à long terme en sachant que la baisse très importante du nombre de consultations, observée à partir du début du confinement, est beaucoup moins marquée actuellement Pour cela, Il faut appeler les patients surtout hypertendus à ne pas reporter les soins dont ils ont besoin, et ce malgré le contexte sanitaire actuel Cette recommandation concerne tout particulièrement les personnes vulnérables. Les personnes atteintes de maladies chroniques comme l’hypertension artérielle doivent continuer à prendre leurs médicaments habituels, ne pas reporter les rendez-vous et les examens médicaux qui leurs ont été prescrits. En sachant que tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en cabinet, en centres de santé ou en établissements de soins, se sont organisés pour limiter au maximum les risques de contamination. Maladie Covid 19 et traitement anti-hyprtenseur.

Une publication dans The Lancet du 14 mai 2020 montre bien que lorsqu’un patient avec un diabète a la maladie COVID-19, un traitement préexistant comportant un IEC ou un ARA2 pour soigner une hypertension artérielle, diminue de près de 50% le risque d’hospitalisation pour forme grave. Par conséquent, ces sociétés suggèrent que ces sujets hypertendus ne doivent pas interrompre ou modifier leur traitement antihypertenseur habituel.

Pr Djamaleddine NIBOUCHE.