jeudi 23 mai 2024
Accueil > A LA UNE > [Reportage photos]insuline Algérienne , voici les objectifs de Novo Nordisk !

[Reportage photos]insuline Algérienne , voici les objectifs de Novo Nordisk !

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a supervisé  dimanche une opération d’exportation vers l’Arabie Saoudite d’un premier lot de stylos d’insuline rapide  fabriqués par Novo Nordisk dans son  usine de Boufarik. Le laboratoire danois s’engage à approvisionner  ce pays, à terme en 2, 5 millions de stylos d’insuline pour une valeur de 11 millions d’euros.

Le ministre a félicité Novo Nordisk d’exporter vers l’Arabie Saoudite ou  il est  dit-il  « très  difficile de placer des médicaments fabriqués  à l’étranger » et la  encouragé  à  développer  davantage  ce  créneau d’exportation amorcé  en novembre 2023 par la vente  à la Libye  d’un antidiabétique oral  produit , cette  fois-ci, dans son usine de Tizi-Ouzou.

Novo Nordisk  qui s’érige  comme premier exportateur  pharmaceutique  de produits  contre le  diabète en Algérie  se fixe comme objectif  d’atteindre plus de 25 millions d’euros d’exportation  par an, dés l’année prochaine.  

Ce résultat, le leader mondial dans le traitement  du diabète le doit  à sa stratégie   d’anticipation. Novo Nordisk n’a, en effet, pas attendu la restriction  imposée par les autorités algériennes de l’importation des médicaments équivalents, à ceux produits  localement pour y investir. Il a installé  dés  2006, à Tizi-Ouzou, son unité  de production d’antidiabétiques oraux, dont il a  étendu les capacités en 2015.

De son  côté, son  site de production  de Boufarik  a, durant sa première année d’exploitation  en 2023, produit 17 millions  de stylos d’insuline  et compte clôturer  l’année 2024  avec  la fabrication de  28 millions d’unités, permettant ainsi  de  faire  baisser  la facture  d’importation de  stylos d’insuline de l’Algérie, de 49 millions de dollars. Ali Aoun  a soutenu que l’insuline est fabriquée   désormais à 60%  en Algérie, soit   full process, soit en montage. « Pour la  première  fois, aucune rupture n’a été signalée pendant le mois de ramadan » s’est réjoui le ministre, exigeant  des producteurs, de maintenir  ce  rythme en  constituant un stock de six mois et une réserve équivalente  au niveau des distributeurs .

R.S

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *