jeudi 22 février 2024
Accueil > A LA UNE > Safro : Voici les recommandations des congressistes…..
13ème congrès de la Société algérienne de formation et de recherche scientifique

Safro : Voici les recommandations des congressistes…..

Les participants aux  13ème congrès scientifique de la Société algérienne de formation et de recherche scientifique  qui s’est déroulé du 16 au 18 à Alger, se sont entendus sur la nécessité de la mise en œuvre de toutes les  recommandations issues de cette nouvelle édition de la SAFRO.

La 13ème édition du congrès de la Safro  est aussi marquée par l’organisation de deux sessions de formation. La première a été consacrée à la prise en charge des sujets âgés souffrant de cancer. Alors que lors de la  seconde session, les participants ont abordé l’importance des soins de supports dans la prise en charge des cancéreux

Se préparer à l’arrivée de nouveaux cas de cancer

Les congressistes ont donc  insisté sur l’urgence de se préparer dès aujourd’hui pour faire face à l’arrivée de nouveaux cas de cancer dont des études n’excluent l’explosion des chiffres de cette pathologie foudroyante durant les prochaines années, d’où la nécessité de la mise en œuvre de ces recommandations avec ses déclinaisons opérationnelles inhérentes aux mesures d’urgence à court et moyen terme. Rappelons au passage que l’Algérie enregistre  chaque année une moyenne de nouveaux cas qui oscille entre 40 000 et 50 000 par an.

Création de plusieurs unités de soins 

Les oncologues ont ainsi tiré la sonnette d’alarme pour procéder à la généralisation des unités de soins de support à travers tous les centres hospitalo-universitaires, puis que jusque-là, il n’existe qu’une seule unité de soins de support en Algérie, ouverte au niveau du service d’oncologie médicale du Centre anti-cancer de Blida. Le ministre de la Santé  a annoncé, d’ailleurs, lors de son intervention à l’ouverture des travaux du « 13 the oncolgy meeting »  que  de nouvelles unités de soins de supports seront ouvertes à partir  de l’année prochaine, au niveau de tous les services d’oncologie médicale ouvertes à travers les centres hospitalo-universitaire du pays.

Il faut d’ailleurs savoir que chaque unité de soins est composée d’un oncologue formé, d’un médecin gastrologue, d’un hématologue et d’un médecin nutritionniste.

Création des ERCP

Les congressistes ont préconisé  la création du système de réunion de concertation pluridisciplinaire. Un système qui permettra aux autres unités du sud et l’intérieurs de pays en générale de soumettre leurs cas. Aussi lancement  d’un ERCP pour les tumeurs neuro endocrines  TEN en collaboration avec le laboratoire   Ipsen Algérie   

Pharmacovigilance en Oncologie

Il a été convenu aussi la création du réseau national de pharmacovigilance en Oncologie (RENAPO), en collaboration avec le Centre national de pharmacovigilance. Un médecin par service ,les médecins sont d’ailleurs déjà formés .Avec la msie en ligne d’une application digitale .

santenews-dz.com