dimanche 25 février 2024
Accueil > A LA UNE > Santé /Le plan d’action de gouvernement
Le nouveau gouvernement

Santé /Le plan d’action de gouvernement

Le gouvernement déterminé à consolider les acquis en matière de santé et soins, dans le nouveau plan d’action  de Tebboun et son équipe qui sera présenté mardi  à l’Assemblée populaire nationale (APN).

A travers sa nouvelle feuille de route le gouvernement poursuivra ses efforts ,de développement du secteur de la santé, via, l’amélioration de l’accès aux soins et des performances des  services sanitaires, en vue d’assurer une meilleure prise en charge du  citoyen.

En matière de prévention, l’attention du gouvernement sera portée sur la  santé de la mère et l’enfant, le renforcement du programme national de la  périnatalité et la réduction de la mortalité néonatale, et ce, par des  programmes de prévention de l’enfant et le développement de nouveaux

programmes visant l’élargissement du planning familial, la protection  sanitaire et de la prévention du handicap évitable, la lutte contre les  maladies transmissibles et les maladies contrôlables par vaccination.

Plan cancer et autisme

Dans le cadre de son plan d’action, le gouvernement poursuivra, également,  la mise en ouvre du plan national de lutte intégrée contre les facteurs de  risque des maladies non transmissibles et du plan cancer 2015-2019, la  lutte contre le tabagisme et les addictions et la prise en charge de  l’autisme.

Développement de réseaux de soins

Concernant la couverture sanitaire et l’organisation des soins, il  procédera au changement graduel du mode de gouvernance du système national  de santé, par l’adoption d’un cadre législatif réhabilitant la  planification et la régulation de l’offre, en favorisant l’évaluation et  l’optimisation des moyens, le développement de réseaux de soins, la  disponibilité d’un personnel formé et qualifié, d’équipements performants  et de produits pharmaceutiques.

Il s’agit également de formation initiale qui sera renforcée et adaptée  aux besoins en ressources humaines en santé, estimés à plus de 72.000  paramédicaux. A cet effet, de nouvelles mesures incitatives seront mises en place, dans  le care de ce plan, en vue d’assurer la stabilité des praticiens  spécialisés dans le secteur public et l’encouragement de leur installation  à titre privé dans le Sud et les Hauts plateaux.

concrétisation du système  « SIHATIC »

Par ailleurs, le gouvernement veillera à l’achèvement du système  d’information du secteur de la santé et la concrétisation du système  « SIHATIC » qui constitue une étape importante dans le processus de la  transformation numérique du secteur. A cet égard, ce système permettra d’évaluer le coût des prestations des  soins et contribuera à court terme à formaliser le système de  contractualisation entre les établissements de santé et les organismes de  la sécurité sociale.

Disponibilité des  produits pharmaceutiques

D’autre part, le gouvernement veillera à assurer la disponibilité des  produits pharmaceutiques et renforcer les instruments de régulation et de  maîtrise des dépenses de santé, à travers, notamment, la promotion du  médicament générique, la lutte contre les prescriptions excessives et  inadaptées, l’adoption de protocoles thérapeutiques pour les pathologies  lourdes et onéreuses, la maîtrise de la facture d’importation par  l’encouragement de la production nationale. Le Gouvernement Ouvrera, en outre, à faire passer à l’horizon 2019, la  couverture du marché national de médicaments par la production nationale à  70%.

Synthèse SN