jeudi 22 février 2024
Accueil > Actu / news > SIDA en Algérie :identification des obstacles rencontrés
Panel sur le leadership, le partenariat et la mobilisation des ressources pour accélérer la prévention combinée du VIH .

SIDA en Algérie :identification des obstacles rencontrés

Les participants à l’atelier sur l’approche et  la place de la prévention combinée des Infections sexuellement  transmissibles et du VIH (IST/VIH) pour l’accélération de la riposte au  SIDA en Algérie, ont plaidé pour l’identification des obstacles rencontrés  dans la riposte à cette épidémie.

A cette occasion, des experts de l’ONUSIDA, des spécialistes en maladies  infectieuses et des associations activant dans ce domaine, ont mis l’accent  à Alger lors du deuxième jour de l’Atelier, sur la nécessité de  mettre en place des mécanismes permettant de mieux connaitre l’épidémie,  d’identifier les obstacles rencontrés et de mettre en place une stratégie  de prévention combinée.

Ces nouvelles mesures de prévention permettront de renforcer le dépistage  global dans un cadre réglementaire, tout en accordant une importance  particulière aux auto tests et encourager le dépistage tardif.

Dans ce cadre, les participants ont appelé à la lutte contre la  stigmatisation et la discrimination des catégories vulnérables au risque  IST/VIH, outre l’élaboration d’une stratégie de communication adaptée à la  prévention combinée.

Ils ont évoqué, au cours de la première journée de la rencontre, les  différents obstacles rencontrés par la riposte au SIDA, notamment la  question du financement et de ciblage des catégories vulnérables au risque  de l’épidémie, les toxicomanes en particulier.

En dépit des efforts consentis par la communauté internationale pour le  changement de la situation et la réduction du taux de mortalités dues au  SIDA et en vue d’atteindre les objectifs de l’ONU pour le développement  durable (ODD), le taux d’atteinte demeure élevé au niveau de certaines  région du monde, notamment en Méditerranée et en Moyen orient.

A rappeler que le nombre de personnes atteintes par le VIH depuis sa  découverte dans les années 80 s’est élevé jusqu’à 2017 à  près de 40  millions dont plus 94.000 personnes décédées en 2017.

Agence