jeudi 23 mai 2024
Accueil > A LA UNE > UNOP: Les restrictions appliquées aux importations ont permis au marché algérien d’échapper à l’emprise des laboratoires pharmaceutiques multinationaux

UNOP: Les restrictions appliquées aux importations ont permis au marché algérien d’échapper à l’emprise des laboratoires pharmaceutiques multinationaux

L’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP) a affirmé, mardi dans un communiqué, que les restrictions appliquées aux importations de médicaments ont permis au marché algérien d’échapper à l’emprise des grands laboratoires pharmaceutiques multinationaux et d’aménager un réel espace de concurrence interne par la fabrication nationale.

Estimant que « le marché pharmaceutique mondial est contrôlé par de puissantes compagnies à dimension multinationale, dont les ramifications s’insinuent partout et imposent leur influence dans le tissu économique de tous les pays, y compris les plus développés », l’UNOP a souligné que « les quelques dizaines de petits producteurs (…) ne doivent leur survie qu’à la protection solide du marché interne et aux restrictions sévères que les autorités publiques appliquent de manière résolue depuis 2008 à nos importations de médicaments ».

A cet effet, ajoute la même source, « ce sont ces restrictions qui ont permis à notre marché d’échapper à l’emprise des grands laboratoires pharmaceutiques multinationaux et d’aménager un réel espace de concurrence interne par la fabrication nationale, avec à la clef près d’une centaine de producteurs, des milliers de techniciens locaux compétents qui maitrisent de mieux en mieux le savoir-faire et les technologies pharmaceutiques et, surtout, des prix du médicament parmi les plus bas de la région ».

Le communiqué de l’Union intervient suite à la publication des recommandations d’une étude, initiée par le Conseil de la concurrence et réalisée par des experts de l’Union européenne (UE) entre 2015 et 2019, sur le thème de « la concurrence dans le secteur algérien du médicament ».