dimanche 25 février 2024
Accueil > A LA UNE > Utilisation frauduleuse de la carte Chiffa : des pharmaciens mis en demeure

Utilisation frauduleuse de la carte Chiffa : des pharmaciens mis en demeure

La Caisse nationale d’assurance sociale des travailleurs salariés (CNAS) de la wilaya d’Oran, a adressé une centaine de
mises en demeure à des pharmaciens pour utilisation frauduleuse de la carte Chiffa, a annoncé, mercredi, le directeur de cette structure.
Intervenant lors d’une conférence de presse, organisée au niveau du siège de la Caisse, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur l’utilisation de la carte « Chiffa » et de la lutte contre la fraude, M. Lotfi Mesli a indiqué que pas moins d’une centaine de mises en demeure ont été adressées à des pharmaciens au cours de cette année 2018, pour utilisation non réglementaire de cette carte.
« Ce genre de problème étant généralement réglé à l’amiable. Il y a rarement lieu de recourir à la justice « , a-t-il précisé, appelant
toutefois pharmaciens, médecins, et citoyens à faire preuve d’ « honnêteté  » dans l’usage de la carte Chiffa, « strictement personnelle « .
En effet, l’utilisation frauduleuse de cette carte inquiète les Caisses de sécurité sociale et les pertes liées à ces pratiques ne sont pas des
moindres.
Le directeur de la CASORAN a fait savoir que sa caisse a perdu 326 millions DA au cours de l’année 2017, dont elle n’a pu récupérer qu’une partie soit 15 millions DA, avec des procédures en cours pour récupérer le reste.
Pas moins de 84.000 assurés concernés par le phénomène de l’utilisation non réglementaire de la carte Chiffa ont été recensés en 2017, alors que 7.721 cartes ont été « blacklistées  » (listes noires) de manière permanente
ou temporaire, a-t-il souligné.
Pour l’année en cours, les pertes ont été estimées à 32 millions DA. La CASORAN a pu récupérer 2 millions DA et les procédures sont en cours pour récupérer le reste, a-t-il précisé, ajoutant que pas moins de 3.789 cartes Chiffa ont été mises sur liste noire.

Plus de 2.500 cartes Chifa bloquées à Mostaganem

Quelque 2.566 cartes «chiffa» ont été bloquées dans la wilaya de Mostaganem durant le 1er semestre de l’année en cours pour utilisation frauduleuse, a-t-on appris hier de la directrice locale de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS).

1.500 cartes gelées à Alger, la CNAS perd 10 millions de DA

En parallèle, quelque 1 500 cartes ayant fait l’objet d’utilisation frauduleuse avérée ont été jusque-là bloquées au niveau de la capitale, nous fait savoir M. Driss Mahfoud, directeur régional de la Cnas d’Alger. Il ajoute que cette pratique de consommation abusive de médicaments a fait perdre près de 10 millions de dinars  à la Caisse des assurés sociaux.

La Cnas dépose plainte à Constantine 

Jouini Abdallah, directeur de l’Agence CNAS de Constantine a soulevé le problème de l’utilisation frauduleuse de la carte Chifa par les titulaires de cette carte aussi bien que par des pharmaciens indélicats. Et ces pratiques ont occasionné à la caisse, pour la seule année 2017, une dépense de plus de 7 milliards de dinars (700 milliards de centimes) rien que pour les remboursements des médicaments. « Nous avons remarqué qu’il y a un abus manifeste dans l’utilisation de la carte Chifa »

Plus de 660 assurés blacklistés à illizi
Pas moins de 664 assurés affiliés à la Caisse nationale des assurance sociales des travailleurs salariés (CNAS), Agence
d’Illizi, ont été portés, ces trois dernières années, sur liste noire pour utilisation abusive de la carte Chifa.

 

Synthèse SN