samedi 2 mars 2024
Accueil > Actu / news > Vaccination : Éviter la polémique R-R.
Début jeudi d'une campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole.

Vaccination : Éviter la polémique R-R.

Une campagne de vaccination contre la rougeole et  la rubéole sera lancée, à partir de jeudi 21 décembre et s’étalera jusqu’au  7 janvier 2018, au niveau des établissements de santé de proximité au  profit des enfants âgés entre 6 et 14 ans, a indiqué un responsable au  ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. « Il s’agit d’une campagne de vaccination destinée aux élèves scolarisés  dans les cycles primaire et moyen, âgés entre 6 et 14 ans », a affirmé le directeur de la prévention et de la lutte contre les maladies  transmissibles au ministère.

En dépit des entraves ayant émaillé les campagnes de vaccination en mars  2017, au centre d’une controverse nourrie par les associations de parents d’élèves qui ont émis des réserves sur le fait de devoir signer un engagement. Devant l’ampleur de la polémique, le ministère de la Santé au du se désengager affirmant qu’il s’agit d’une initiative de certains directeurs d’établissements.

Dr Fourar a souligné que le ministère a assuré la vaccination de 1,5  million d’enfants en cette période, souhaitant le succès de la campagne qui  débutera jeudi au profit de 5 millions d’élèves.

Sensibilisation des parents 

Le responsable a appelé les parents d’élèves à ne pas manquer cette  occasion pour vacciner leurs enfants, notamment les filles pour les  protéger ainsi que leur future progéniture (grossesse) de ces maladies.

A cet effet, le ministère de la Santé a déployé en coordination avec le  ministère de l’Education nationale tous les moyens matériels et humains,  outre la sensibilisation via des flashs publicitaires sur les chaines de la  radio nationale et la distribution de dépliants aux parents.

Dr Fourar a rassuré les parents d’élèves quant au bienfait du vaccin pour  la santé de leurs enfants, arguant que le ministère n’avait enregistré  aucun cas de décès ni des effets secondaires chez les enfants vaccinés lors  des précédentes campagnes.

Synthèse SN