jeudi 23 mai 2024
Accueil > A LA UNE > Ali Aoun : « Une campagne acharnée est menée contre l’insuline algérienne »

Ali Aoun : « Une campagne acharnée est menée contre l’insuline algérienne »

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a affirmé que les médicaments fabriqués en Algérie, notamment les génériques et l’insuline, font face à « campagne acharnée ».

S’exprimant à l’occasion de l’ouverture du 17ème congrès national du Syndicat national autonome des pharmaciens d’officine (Snapo), le ministre de l’Industrie a indiqué que les médicaments génériques fabriqués en Algérie ont fait l’objet d’une campagne « acharnée » au cours des derniers mois, soulignant que l’Algérie « a su faire face grâce à la conjugaison des efforts de toutes les parties prenantes » et à la «  prise de conscience des pharmaciens ».

Le ministre de l’industrie a révélé qu’une nouvelle campagne a été lancée il y a deux semaines contre l’insuline produite localement. Il a précisé que les auteurs de cette campagne « sont connus » et « sont ceux qui veulent voir l’Algérie dépendre de l’importation de médicaments ».

Aucune perturbation n’a été enregistrée dans l’approvisionnement de l’insuline

Pour la première fois durant le mois de Ramadhan, aucune perturbation n’a été enregistrée dans l’approvisionnement de l’insuline, a mis en avant le ministre, affirmant que « l’insuline fabriquée en Algérie est conforme aux normes et à des prix abordables, ce qui a contrarié certaines parties ».

D’autant que la commercialisation de tout médicament en Algérie se fait « après son enregistrement par l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) », organisme légalement habilité à effectuer le contrôle et l’expertise des médicaments et des produits pharmaceutiques avant leur approbation.