samedi 2 mars 2024
Accueil > A LA UNE > Djilali HADJADJ « Le gouvernement ne doit pas céder au chantage des commerçants du médicament »
Une demande aux pharmaciens de rejeter cet appel à la grève.

Djilali HADJADJ « Le gouvernement ne doit pas céder au chantage des commerçants du médicament »

Dans une seconde communication, transmise à notre rédaction par le collectif citoyen algérien, « la sécu c’est nous » coordonner par le Dr Djilali HADJADJ, connu par ses positions patriotiques et actions de nationalisme, Mr Hedjajdj, appelle les pouvoirs publics à ne pas céder aux pressions exercées par les importateurs de médicaments

« Le syndicat des commerçants du médicament a décidé d’appeler ses adhérents à la grève pour le mercredi 12 juillet 2017 : fermeture carrément des pharmacies de 8h à 13h.

  1. Cette décision irresponsable et inhumaine pénalisera principalement les malades qui ce jour là auront besoin en urgence de médicaments essentiels.
  2. Cette décision antisociale aura pour conséquence de mettre en danger la vie de nombre de malades.
  3. Le collectif citoyen « La sécu c’est nous » demande aux pharmaciens soucieux de préserver la vie des malades de rejeter cet appel à la grève et d’en informer leurs clients !!!!!!
  4. Le collectif citoyen « La sécu c’est nous » en appel au gouvernement à l’effet de ne pas céder au chantage de ce syndicat des commerçants du médicament et de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer l’accès aux médicaments essentiels pour tous, en tout lieu et en permanence !!!!
  5. Le collectif citoyen « La sécu c’est nous » demande au ministre en charge de la sécurité sociale de sortir de son silence en s’adressant à l’opinion publique – à l’aide de tous supports confondus-, pour l’informer des mesures visant à garantir et à pérenniser l’équilibre financier des organismes de sécurité sociale, notamment par une meilleure maîtrise des dépenses de remboursement des produits pharmaceutiques.
  6. Le collectif citoyen « La sécu c’est nous » fait part de sa disponibilité à adresser à qui de droit des propositions visant à définir et à mettre en application une « Politique nationale pharmaceutique » qui garantisse les droits des usagers de la santé et la sauvegarde du système de sécurité sociale. »

Pour le collectif citoyen « La sécu c’est nous », Djilali HADJADJ, coordinateur provisoire.