dimanche 19 mai 2024
Accueil > Actu / news > Propagation inquiétante du diabète : Médéa tire la sonnette d’alarme
journée d’étude sur le diabète.

Propagation inquiétante du diabète : Médéa tire la sonnette d’alarme

L’association des médecins libéraux de la wilaya  de Médéa (AMLWM) a tiré  la sonnette d’alarme face à la propagation  jugée « inquiétante » du diabète parmi la population, jugeant primordiale de  renforcer les actions de prévention dans un souci de ralentir la hausse  vertigineuse du nombre de nouveaux cas enregistrés chaque année.

« L’urgence d’une meilleure prise en charge de cette pathologie, notamment  sur le plan de la prévention et l’hygiène alimentaire, s’impose aujourd’hui  plus qu’avant, eu égard au nombre croissant de personnes atteintes de  diabète », a estimé le président de l’AMLWM, Mohamed Fateh Benkortbi,  spécialiste en infectiologie, lors d’une journée d’étude sur le diabète,  organisée au pole urbain de Médéa, en collaboration avec la direction de la  santé et de la Caisse nationale d’assurance sociale (Cnas).

62965 diabétiques

S’appuyant sur des chiffres communiqués par la Cnas de Médéa, qui recense  pas moins de 62965 diabétiques à travers la wilaya, le docteur Benkortbi a  appelé à la mise en place d’un plan de prévention du diabète qui doit  s’articuler sur trois axes essentiels, à savoir l’information et la  sensibilisation, l’hygiène de vie et la nutrition.

Insuffisance des actions de sensibilisation.

Cet infectiologue a déploré, au cours de cette journée d’étude,  l’insuffisance des actions de sensibilisation envers les citoyens, malgré  l’importance de ce volet dans la prévention de ce type de pathologie ou  d’autres, plaidant pour une multiplication des actions d’information et de  sensibilisation de proximité dans le but de faire prendre conscience aux  citoyens les risques induits par certaines habitudes alimentaires et sur  les effets de l’inactivité.

Abondant dans le même sens, le directeur de la santé, de la population et  de la réforme hospitalière, Mohamed Cheggouri, a mis en avant le rôle de la  prévention, qui doit être, a-t-il préconisé, un travail quotidien et auquel  doivent être associés différents partenaires, afin d’assurer plus d’impact  à ce travail de prévention.

Projet « en maturation »

Le même responsable a fait état d’un projet « en maturation » destiné à  doter les grandes agglomérations urbaines de la wilaya de Centres de prise  en charge des diabétiques, à l’instar de celui ouvert récemment à la  polyclinique du Pôle Urbain de Médéa, où une équipe pluridisciplinaire  assure le suivi des patients issus de toute la wilaya.

 

Agence/ synthèse Sn