samedi 20 juillet 2024
Accueil > A LA UNE > Roche Algérie dévoile son « Perjeta ».
Une moyenne de survie de 56 mois.

Roche Algérie dévoile son « Perjeta ».

 

Une fabuleuse nouvelle pour les personnes atteintes de cancer du sein .  Un nouveau médicament pour le traitement du cancer du sein métastatique HER2+ (stade avancé) développé par les laboratoires Roche a été discuté dans un cadre de partage d’expérience nationale et internationale.  Ce nouveau traitement personnalisé révolutionnera la prise en charge du cancer du sein HER2-positif même dans ses stades avancés et redonnera espoir aux patients en permettant de ralentir la progression de la maladie et de prolonger significativement la survie globale des patients.

Cela lors d’un symposium organisé Vendredi le 13 Avril au CIC d’Alger, que des experts nationaux et internationaux se sont réunis pour débattre de cette nouvelle option de traitement du cancer du sein.

Perjeta (pertuzumab) Un nouvel agent dans la prise en charge du cancer du sein.

Perjeta est un anticorps monoclonal humanisé, étudié dans le traitement du cancer du sein HER2-positif de stades précoce et avancé ainsi que du cancer de l’estomac HER2-positif de stade avancé. Il s’agit d’un inhibiteur de la dimérisation de HER2 (IDH), unique en ce sens qu’il a été spécialement développé pour prévenir la liaison (ou dimérisation) du récepteur HER2 avec d’autres récepteurs HER (EGFR/HER1, HER3 et HER4). Ce processus est en effet suspecté de jouer un rôle essentiel dans la survenue et la croissance de divers types de cancer. En bloquant l’appariement des récepteurs, Perjeta empêche la transmission de signaux cellulaires, ce qui peut finalement conduire à une inhibition de la croissance des cellules cancéreuses ou à la mort de ces cellules. La liaison de Perjeta au récepteur HER2 peut en outre être un signal envoyé au système immunitaire pour qu’il détruise les cellules cancéreuses.

On suppose que les mécanismes d’action de Perjeta et Herceptin se complètent étant donné que les deux molécules se lient au récepteur HER2, mais sur des régions différentes.  L’association Perjeta, Herceptin et chimiothérapie entraîne vraisemblablement un blocage plus complet de la voie de signalisation HER.

 

Dr. Amine Sekhri : « l’Algérie a participé au développement  de ce nouveau traitement »

De sa part le Dr. Amine Sekhri, Directeur General de Roche Algérie précise : « Chaque année, plus de 10 000 femmes sont atteintes d’un cancer du sein en Algérie. Grâce à ce nouveau traitement (Perjeta), les patientes Algériennes disposent désormais du nouveau standard thérapeutique en matière de traitement du cancer du sein, qui est le résultat de dizaines d’années de recherche chez Roche.  Nous sommes d’autant plus fiers, car l’Algérie a participé au développement clinique de ce nouveau traitement à travers la participation à l’essai clinique international : PERUSE » a t’il indiqué

S.N