jeudi 23 mai 2024
Accueil > A LA UNE > Compression chez AstraZeneca, le laboratoire réagit

Compression chez AstraZeneca, le laboratoire réagit

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le laboratoire Astrazeneca basé à Alger, a tenu à démentir  « catégoriquement » les accusations portées à son image  ainsi que a sa stratégie de développent et sa présence en Algérie.  

« AstraZeneca confirme son engagement fort et continu envers l’Algérie. Les patients sont au cœur des priorités de l’entreprise, c’est pourquoi, elle continue d’investir dans les capacités locales pour livrer un large portefeuille de médicaments importants dans des domaines thérapeutiques divers (Oncologie, Cardiologie, Respiratoire et autres). » Précise le communiqué

AZ à recruter localement des professionnels

« Aussi, AstraZeneca s’est engagé à recruter localement des professionnels chevronnés pour couvrir ses spécialités sur le marché algérien, tout en offrant des opportunités de développement de carrières à ses employés. Pour ce faire, la société suit un calendrier strict afin de finaliser ses objectifs de recrutements » cite le laboratoire.

AZ protège le droit de ses employés

« AstraZeneca est également engagé à se conformer aux lois et règlementations locales et à protéger les droits des employés. Ainsi, Suite à la non-obtention du renouvellement de l’agrément de son bureau de liaison, AstraZeneca a immédiatement mis ses salariés en congés payés et a maintenu leurs avantages tout en travaillant sur une solution viable qui protège ses employés et assure que les activités d’AstraZeneca sont menées conformément aux lois algériennes. Cette solution comprend la mise en place d’une nouvelle entité dédiée à la promotion médicale vers laquelle, tous ses employés seront transférés ». a indiqué le communiqué

Transfert temporaire chez  Clinica !

« Alors que nous attendons la mise en place de ladite entité, les employés ont eu la possibilité de choisir d’accepter d’être transférés temporairement à une société de promotion algérienne dûment autorisée tout en préservant tous leurs droits. Cette étape permet aussi d’assurer  l’accès continu des patients algériens aux médicaments importants d’AstraZeneca. La société a pris toutes les mesures nécessaires, et a travaillé en étroite collaboration avec l’inspection du travail et les représentants des employés conformément à la réglementation locale tout en proposant aux employés qui n’étaient pas disposés à accepter ce transfert, un départ indemnisé. » fin de communiqué

Employés  -Astrazeneca, Le bras de fer va-t-il se poursuivre ?

SN

2 Commentaires

  1. Soyez honnête et montrez vous au séances de conciliation auquel les inspectines de travail vous ont convoqué.un silence sans réponse aux appels ni aux emails des employés.comme toujours vos discours:le patient avant tout le business avant tout oui

  2. Une multinationale du pharma n’as qu’ un objectif:l’argent ni plus ni moins alors la dire le droit des employés pfffffffff