samedi 2 mars 2024
Accueil > A LA UNE > Médicaments  anticancéreux en milieu hospitalier : réglementer les étapes du circuit
3e Congrès  international de pharmacie hospitalière et d'oncologie

Médicaments  anticancéreux en milieu hospitalier : réglementer les étapes du circuit

Les participants au 3e Congrès  international de pharmacie hospitalière et d’oncologie, clôturé à  Constantine, ont recommandé de  »réglementer les étapes du circuit des  médicaments anticancéreux en milieu hospitalier ».

Cette rencontre a vu la tenue de plusieurs communications mettant en avant  des études récentes sur la pharmacie hospitalière et oncologique. Les participants à cette rencontre scientifique de trois jours ont estimé  que cette démarche vise à « éviter les accidents liés à la prise de  médicaments ».

Les pharmaciens hospitaliers et autres experts internationaux ayant  participé à ce congrès, articulé autour de la problématique : « Le bon usage  du produit pharmaceutique en milieu hospitalier », ont également plaidé  pour la mise en place d’un comité de médicaments et de dispositifs médicaux  pour la prise en charge des traitements du cancer au niveau de la pharmacie  centrale des hôpitaux composé de pharmaciens hospitaliers.

Un référentiel national des protocoles de chimiothérapie

La rédaction d’un référentiel national des protocoles de chimiothérapie,  qui servira d’aide à la prescription avec un personnel référent, a  également été recommandée, de même que la création d’unités centralisées de  chimiothérapie dans les établissements hospitaliers sous la responsabilité  du pharmacien hospitalier selon le nombre de poches de chimiothérapie à  préparer par an.

La mise en place d’un plan de gestion de la qualité et la présence du  pharmacien aux horaires d’activités de préparations des cytotoxiques ont  été aussi suggérées par les participants à cette rencontre, organisée par  la Société algérienne de pharmacie hospitalière et d’oncologie (Sapho).

Rationalisation des  dépenses de l’hôpital

Dans un contexte où les dépenses médicamenteuses représentent le plus  grand budget des hôpitaux, la présidente de la SAPHO,  Pr El Mansouria Nebchi avait précédemment expliqué que le but de ce 3e Congrès  international de pharmacie hospitalière et d’oncologie est de souligner le  rôle primordial du pharmacien hospitalier dans la rationalisation des  dépenses de l’hôpital et le bon usage du médicament.

Pour ce faire, plusieurs conférences traitant entre autres de « l’impact du  pharmacien sur le bon usage du médicament », de « la nomenclature national  du médicament et du processus d’achat en milieu hospitalier » ou bien  encore « des mesures à proposer pour une meilleure maîtrise des budgets de  pharmacie hospitalière » ont été animées par des experts nationaux et  étrangers.