mardi 18 juin 2024
Accueil > A LA UNE > Cancer des poumons et du rein: Bonnes nouvelles pour les patients.

Cancer des poumons et du rein: Bonnes nouvelles pour les patients.

Roche revendique une efficacité supérieure de sa combinaison de Tecentriq (atezolizumab) et d’Avastin (bevacizumab) associés à une chimiothérapie contre un type de cancer du poumon, par rapport à l’Avastin seul en complément d’une chimiothérapie. Les analystes accueillent une série de données concluantes, sans pour autant s’enflammer.

La combinaison Tecentriq/Avastin a permis de réduire de 38% le risque de progression du cancer du poumon non squameux et non à petites cellules (NSCLC) ou de décès, comparés à un traitement avec l’Avastin, dans les deux cas accompagnés d’une chimiothérapie (carboplatine et paclitaxel). Le traitement combiné présente également un meilleur taux de contraction des tumeurs.

La période moyenne de survie des patients sans progression de la maladie (PFS) s’est élevée à 8,3 mois, contre 6,8 mois dans la population de comparaison.

L’étude IMpower 150 devient ainsi « la première étude de phase III démontrant une réduction du risque d’aggravation de la maladie pour une immunothérapie combinée en première ligne de traitement au sein d’un groupe de patients atteints de NSCLC non squameux avancé », assure la responsable médicale de Roche, Sandra Horning.

Des résultats positifs pour Tecentriq

Une autre étude IMmotion151 de phase III a montré aussi que le Tecentriq (atezolizumab) et l’Avastin (bevacizumab) de Roche réduisaient le risque d’aggravation de la maladie ou de décès pour le traitement initial de certaines personnes atteintes d’un cancer du rein avancé.

Pour rappel, Le groupe pharmaceutique suisse Roche projette de produire en Algérie des médicaments anti-cancer. Dans cette optique, l’Algérie et la Suisse ont convenu le 09 octobre 2017 de finaliser un mémorandum d’entente pour une collaboration particulièrement dans les domaines du cancer et du développement des essais cliniques, un partenariat pour la production en Algérie de cinq médicaments utilisés en oncologie médicale.

« Cela est très, très prometteur pour les patients »,  nous dira un expert national.  …….       Affaire à suivre

SN

 

 

« LEXIQUE »
Essais cliniques (Phases I, II, III)
-Phase I : test de la molécule à petite échelle sur les humains pour évaluer sa sécurité, sa tolérance, ses propriétés métaboliques et pharmacologiques.
-Phase II : évaluation de la tolérance et de l’efficacité sur plusieurs centaines de patients pour identifier les effets secondaires.
-Phase III : évaluation du rapport bénéfice / risque global auprès de plusieurs milliers de patients.