dimanche 19 mai 2024
Accueil > Actu / news > Cancer de la prostate : Le plus fréquent en Algérie.
• Les Algériens sont plus susceptibles de mourir du cancer de la prostate que les États-Unis .

Cancer de la prostate : Le plus fréquent en Algérie.

L’entreprise pharmaceutique  “Astellas Pharma”, a organisé jeudi  à Alger une conférence de presser autour du cancer de la prostate en Algérie. Les spécialistes présents à ce rendez-vous , ont rendu publics des chiffres alarmants concernant cette maladie .

Le cancer de la prostate est le cinquième cancer le plus courant et la sixième cause de décès chez les hommes en Algérie.  L’incidence du cancer chez les hommes a régulièrement augmenté au cours de la dernière décennie, le cancer de la prostate représentant 10% des cancers masculins en Algérie en 2014. GLOBALCAN estime que les décès dus au cancer de la prostate augmenteront de 28% ce qui signifie que chaque année, on s’attend à ce que 4 000 hommes supplémentaires perdent la vie en 2020, par rapport à 2012.

Les facteurs 

Alors que plusieurs facteurs influencent le risque de cancer de la prostate, l’âge est le plus établi; le risque augmente à mesure que les hommes vieillissent, ceux qui ont plus de 45 ans et qui ont des antécédents familiaux de cancer de la prostate sont les plus à risque. Plus de 12% de la population masculine algérienne est âgée de plus de 55 ans, ce qui les place dans le groupe à risque du cancer de la prostate.

Les symptômes

Le cancer de la prostate est souvent à croissance lente et provoque généralement des symptômes bénins qui peuvent être attribués à des affections non cancéreuses affectant des patients masculins dans le même groupe d’âge. Si des symptômes tels que l’urgence urinaire et la douleur, la difficulté à démarrer ou maintenir un flux urinaire ou une dysfonction érectile sont vécus, il est conseillé de consulter immédiatement le médecin.

 

 Dr Karim Hachi  :  » La détection précoce  est la clé  de la  survie »

Intervenant lors de cette conférence l’urologue Dr Karim Hachi a insisté sur le dépistage précoce : « l’objectif principal lors du choix d’une option thérapeutique pour le cancer de la prostate est d’empêcher la croissance des cellules cancéreuses et leur propagation localement et à distance dans d’autres parties du corps.  Les patients âgés atteints de cancer de la prostate sont susceptibles de souffrir d’autres maladies , d’où l’utilité d’accès à plusieurs médicaments et modalités de traitements permettant aux médecins de mieux gérer la maladie et d’assurer des résultats thérapeutiques optimaux . Si les hommes sont diagnostiqués tôt, ce qui peut être fait avec un dosage de PSA et une biopsie prostatique, le traitement peut être instauré rapidement avec augmentation des chances de guérison et amélioration de la qualité de vie .  Nous devons encourager la population masculine Algérienne âgée de plus de 45 ans à adopter une approche proactive concernant leur état de santé lié à la prostate et à consulter leur médecin pour des contrôles annuels «  dira l’intervenant .

Synthèse SN