dimanche 25 février 2024
Accueil > A LA UNE > Santé :Le plan d’action du gouvernement .
La production nationale de médicaments sera encouragée

Santé :Le plan d’action du gouvernement .

Le Plan d’action du gouvernement, qui sera  présenté par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, devant le Parlement, vise  à poursuivre la politique nationale de développement social à travers  l’amélioration du système de santé, de sécurité sociale et de retraite, la  réduction du taux de chômage, la préservation de la politique de solidarité  nationale ainsi que la promotion de la femme et de la jeunesse.

Concernant le secteur de la santé, la politique que le gouvernement mènera  dans ce domaine s’appuiera sur le réseau infrastructure « massif » qui a été  développé entre 2000 et 2017.

La santé de la mère et de  l’enfant

L’effort du gouvernement sera porté sur la santé de la mère et de  l’enfant, le renforcement du programme national de la périnatalité, et la  réduction de la mortalité néonatale. Il poursuivra aussi la mise en œuvre  du plan national de lutte intégré contre les facteurs de risques des  maladies non transmissibles, du plan cancer 2015-2019, de la lutte contre  le tabagisme et les addictions, ainsi que la prise en charge de l’autisme.

Soins et couverture sanitaire

Dans le domaine de la couverture sanitaire et de l’organisation des soins,  le gouvernement procédera à l’adaptation graduelle du mode de gouvernance  du système national de santé, par la mise en place d’un cadre législatif  réhabilitant la planification et la régulation de l’offre, en favorisant  l’évaluation et l’optimisation des moyens le développement des réseaux de  soins, la disponibilité d’un personnel formé, qualifié et en nombre  suffisant, la dotation en équipements performants, et la disponibilité des  produits pharmaceutiques dont les médicaments.

Promotion des médicaments génériques

Il veillera également à la disponibilité des produits pharmaceutiques, y  compris par la promotion des médicaments génériques, qui permettront une  maitrise des dépenses de santé autant pour l’Etat que pour les citoyens  eux-mêmes.

La production nationale de médicaments sera également encouragée de sorte  à relever la couverture nationale de la demande de 50% actuellement à 70%  en 2019.

Le système de sécurité sociale

Le Plan d’action du gouvernement ambitionne, par ailleurs, à développer  davantage le système de sécurité sociale et de retraite, qui sont exposés,  selon le document, à une « pression financière extrême », ce qui nécessite  leur « rationalisation », leur « mise à niveau » et « l’amélioration du respect  de la législation du travail en matière de déclaration des travailleurs et  d’acquittement des dus ».

S’agissant du système de sécurité sociale, le gouvernement travaillera  notamment à l’élargissement de la base cotisante au système national de  sécurité sociale, qui devra atteindra à terme, 3 millions d’affiliations,  et cela par la mise en place d’assises juridiques et réglementaires

Gouvernement/Agnece